joliesse

joliesse [ ʒɔljɛs ] n. f.
• 1843; de joli
Littér. Caractère de ce qui est joli, délicat. beauté, délicatesse, grâce. « la joliesse de ses gestes » (Balzac). La joliesse de ses traits. ⊗ CONTR. Laideur.

joliesse nom féminin Littéraire. Caractère de ce qui est joli : La joliesse des traits.joliesse (synonymes) nom féminin Littéraire. Caractère de ce qui est joli
Synonymes :
- beauté
- chic (familier)
- délicatesse
- élégance
- grâce
- séduction

joliesse
n. f. Litt. Caractère de ce qui est joli.

⇒JOLIESSE, subst. fém.
Littéraire
A. — Caractère de ce qui est joli; caractère joli de quelque chose (cf. joli B). Anton. laideur. La joliesse de ses traits, de son visage; une joliesse maladive; la joliesse d'une conversation. La joliesse de ces gestes (Ac. 1935). Je songe (...) à la joliesse douce et vide de la Lombardie ceinte pourtant d'une couronne si fière, — Toscane, Vénétie, Ombrie — (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 80). Mais ce qui me déplaît par-dessus tout : la mièvrerie, la molle joliesse de certaines phrases, où respire une âme de Mimi Pinson (GIDE, Journal, 1930, p. 971). Le carême de 1784 nous vaut le Concerto en mi b d'une joliesse si discrète (GHÉON, Prom. Mozart, 1932, p. 263) :
1. ... dans ce simple mouvement, elle déployait une grâce un peu raide qui s'accordait avec l'expression tendue de son blanc visage aux traits délicats, dont ses yeux bruns au regard distant ennoblissaient la joliesse.
BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 46.
B. — P. méton., gén. au plur. Attitude, manifestation (de quelqu'un) cherchant à être agréable. Synon. grâce. Enfin, c'est une femme, et une femme habituée, et s'y appliquant, à faire de la grâce, des joliesses, à plaire (LÉAUTAUD, Journal littér., t. 1, 1904, p. 125) :
2. Vers sa dix-huitième année, il devait perdre tout d'un coup le fruit de ses expériences, comme se préparant à entrer dans un monde où les raffinements, les joliesses, devenaient un bagage encombrant.
AYMÉ, Jument, 1933, p. 146.
Prononc. et Orth. : [] et [-]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. « agrément, plaisir » (Débat de Nature et de Jeunesse ds Poésies fr. des XVe et XVIe s., éd. A. de Montaiglon, t. 3, p. 88), hapax; 2. 1843 « caractère de ce qui est joli » (BALZAC, Honorine, t. 2, p. 274 ds Fr. mod. t. 14, pp. 222-223). Dér. de joli; suff. -esse. Fréq. abs. littér. : 25. Bbg. DUCH. Beauté 1960, p. 45, 49.

joliesse [ʒɔljɛs] n. f.
ÉTYM. 1843, Balzac; jolyesse « agrément, plaisir », emploi isolé, XIVe; de joli, et -esse.
Littér. Caractère de ce qui est joli (au sens 2). Beauté, gentillesse, grâce, jolité. || La joliesse de ses traits. Délicatesse.
1 (…) en retrouvant la lumière de ses regards, la joliesse de ses gestes (…)
Balzac, Honorine, Pl., t. II, p. 274.
2 Tu m'as plu par ta joliesse
Et ta folle frivolité.
Verlaine, Dédicaces, À G…
3 Afin, sa joliesse dépassant la mienne, qu'il lui fût plus facile d'attirer les hommes, Stilitano lui donna mes vêtements.
Jean Genet, Journal du voleur, p. 150.
Rare. (Une, des joliesses). Acte d'une personne qui cherche à être agréable.
CONTR. Laideur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • JOLIESSE — n. f. Qualité de ce qui est joli. La joliesse de ses traits, de son visage. La joliesse de ses gestes. Il est peu employé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Joliesse — Joli Pâquerettes, des fleurs pouvant être qualifiées de jolies. Le joli ou la joliesse est la caractéristique d une apparence agréable, délicate et fine ; avec généralement des détails menus et gracieux. Comme catégorie esthétique, le joli… …   Wikipédia en Français

  • beauté — [ bote ] n. f. • beltet 1080; de beau I ♦ 1 ♦ Caractère de ce qui est beau (I); manifestation du beau. ⇒ harmonie, joliesse, majesté, splendeur. L étude de la beauté. ⇒ esthétique. Le sentiment de la beauté. ⇒ goût. La beauté d un paysage, d un… …   Encyclopédie Universelle

  • délicatesse — [ delikatɛs ] n. f. • 1539; de délicat, p. ê. d apr. it. delicatezza 1 ♦ Littér. Qualité de ce qui est délicat (1o). ⇒ agrément, douceur, finesse, recherche. La délicatesse d un coloris. Délicatesse des traits d un visage. ⇒ joliesse. 2 ♦ Finesse …   Encyclopédie Universelle

  • mièvrerie — [ mjɛvrəri ] n. f. • 1718; mievretéXVe; de mièvre 1 ♦ Vx Espièglerie. 2 ♦ Mod. Grâce puérile, fade et recherchée. « la mièvrerie, la molle joliesse de certaines phrases [de Barrès] » (A. Gide). ♢ Une, des mièvreries. Chose, propos mièvre. « l… …   Encyclopédie Universelle

  • GRÂCE — Le mot «grâce» et la réalité qu’il désigne ont une importance centrale dans la vie de l’humanité, et particulièrement dans l’histoire et la théologie chrétiennes. S’il est vrai que tout homme souffre d’un sentiment diffus et non expliqué de… …   Encyclopédie Universelle

  • mignard — mignard, arde [ miɲar, ard ] adj. • 1418; de mignon et ard 1 ♦ Vieilli Qui a une douceur mignonne. ⇒ 2. gentil. « des attentions mignardes » (Sand). 2 ♦ (Personnes) Péj. ⇒ affecté, mièvre, recherché. Tolstoï « s engouait de petits maîtres… …   Encyclopédie Universelle

  • Art de la miniature en Inde — Peinture moghole Peinture moghole du XVIIe siècle La peinture moghole est un style particulier de peinture indienne, généralement limitée aux enluminures illustrant des livres ou des documents isolés, qui s est développée à partir des miniatures… …   Wikipédia en Français

  • Charles Camoin — Pour les articles homonymes, voir Camoin. Portrait du Commandant Charles Griveaud en 1918 par Charles Camoin …   Wikipédia en Français

  • Cinéma et Shoah — Le cinéma permet de poser et de reposer la question de la représentation possible de la Shoah. Il est en premier lieu un outil documentaire qui a joué un rôle décisif dans la construction du savoir sur cette période, de même que la photographie.… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.